À propos

Notre histoire

2011 Création de la section valaisanne du Groupe d’intérêt pour les places de travail en région de montagne. Création de deux groupes de travail « mesures urgentes contre le franc fort » et « Valais Communication ». Publication d’une brochure d’information sur les lignes électriques à très haute tension. Gestion du secrétariat de l’Association valaisanne des distributeurs d’électricité.
2010 Campagne couronnée de succès contre l’initiative socialiste « pour des impôts équitables ». Vaste mobilisation nationale initiée par la CVCI contre les protocoles de la Convention alpine. Les Chambres fédérales refusent leur ratification à une courte majorité. La Grande récession n’épargne pas la CVCI, qui souffre de difficultés financières.
2009 Victoire décisive contre l’interdiction d’exporter du matériel de défense et en faveur de l’extension de la libre circulation des personnes. La loi cantonale sur le tourisme, soutenue par la CVCI, est refusée par le peuple. Sur mandat du Canton, la CVCI organise les relations publiques valaisannes lors de l’exposition de la Fondation Fellini à Paris. Cornelia Cavatore devient secrétaire patronale.
2008 La CVCI contribue de manière décisive à la campagne en faveur de la deuxième réforme de la fiscalité des entreprises. Elle se prononce en faveur de la révision de la loi cantonale sur le tourisme. Intervention auprès de la Commission des transports du Parlement européen en faveur de l’axe ferroviaire Rotterdam-Duisbourg-Bâle-Lötschberg/Simplon-Gênes.
2007 Bernard Bruttin est élu Président et Vincent Riesen reprend la direction de la CVCI. A 29 ans il devient le plus jeune directeur de Chambre de commerce en Suisse. La Chambre combat avec succès l’initiative populaire pour une Caisse maladie unique. Satisfait des concessions fiscales obtenues de la part du Canton en faveur des entreprises, le Comité retire l’initiative dite « pour des impôts équitables » déposée par la CVCI. Erika Torrent remplace Danièle Fleutry au service des légalisations. Brigitte Delarue devient responsable de la comptabilité. Yasmine Ballay devient secrétaire patronale.
2006 Réforme statutaire et structurelle de la CVCI, renforçant le rôle des associations économiques et professionnelles. Inauguration de l’Antenne valaisanne à Zürich. Fondation de Trade Valais. Animation de la première foire valaisanne des services à l’occasion de la Foire du Valais à Martigny.
2005 Aboutissement de l’initiative fiscale. Adoption d’un catalogue de croissance à l’usage du gouvernement valaisan. Campagne de votation en faveur des Accords Bilatéraux II avec l’UE et de l’extension de la libre circulation des personnes aux nouveaux membres de l’UE. Rapport sur la collaboration transfrontalière avec l’Italie du Nord. Vingtième anniversaire des Semaines économiques au Collège de Brigue.
2004 Rapport sur les effets de la NLFA sur le tourisme valaisan. Etude sur l’exode de la main d’œuvre valaisanne hautement qualifiée. Prise de position de la CVCI en faveur d’une politique régionale orientée vers l’innovation. Fondation de la Communauté des Chambres de commerce de l’axe ferroviaire 24 nord-sud Rotterdam-Duisburg-Bâle-Lötschberg/Simplon-Gênes. M. Pierre-Alain Burgener cède sa place de secrétaire patronal à M. Vincent Riesen.
2003 Décision de lancer une initiative fiscale cantonale, avec pour buts de soulager massivement les entreprises et d’améliorer l’attractivité du site valaisan. Engagement international de la CVCI contre la Convention des Alpes. Introduction d’ATA-Online.
2002 Formulation de 50 propositions d’économie à l’intention du gouvernement valaisan dans le cadre des discussions autour de l’assainissement des finances cantonales. Animation de la journée valaisanne à Expo 02 à Bienne sous la direction de la CVCI. Publication du magazine économique News.
2001 Création du Groupe économique du Grand Conseil. Lancement du référendum contre l’augmentation des allocations familiales. Intégration des services à l’exportation de la CVCI dans les activités de l’OSEC Business Network Switzerland. Animation d’une journée valaisanne à Milan.
2000 Reprise de la présidence par M. Jacques-Roland Coudray. Engagement pour les accords bilatéraux et contre les taxes sur l’énergie. Gestion du secrétariat des Remontées Mécaniques du Valais. Mission économique en Chine. Lancement du projet « Design Regio Plus ».
1999 Professionnalisation de l’observation conjoncturelle en Valais en collaboration avec le BAK et la Banque cantonale du Valais. Appel à la révision de la loi fiscale et la réorganisation de la promotion économique. Organisation de la 1e journée valaisanne de l’exportation.
1998 Elaboration d’une stratégie de développement pour l’économie valaisanne et engagement en faveur de la construction de la NLFA en réseau. Edition du magazine « l’économie en Valais » en collaboration avec le Nouvelliste et le Walliser Bote. Lancement d’un projet-pilote sur la flexibilisation du temps de travail.
1997 Soutien de la candidature JO 2006 Sion-Valais. Ouverture d’un bureau de représentation à Milan. Elaboration d’un programme d’implantation.
1996 Reprise de la présidence par M. Pierre Moren. Définition d’une charte pour un tourisme de qualité. Elaboration d’un programme de renforcement des conditions-cadres.s
1995 Engagement pour l’ouverture des marchés (électricité, marchés publics) et pour le GATT. Etude sur la politique régionale et sur l’attractivité économique du canton. Répertoire des membres de la CVCI sur Internet.
1994 Lutte contre la Convention alpine et l’initiative des Alpes. Reprise du secrétariat de la « Commission consultative économique ». Participation du canton en qualité d’hôte d’honneur au Sechseläuten.
1993 Elaboration de la Charte de politique économique. Accord de collaboration avec l’OSEC pour l’exploitation de l’Euro Info Centre Suisse à Lausanne. Participation à la Swissbau à Bâle.
1992 Aménagement dans les locaux acquis dans la « Maison du Valais ». Constitution de l’Union Lémanique des Chambres de commerce; 1er président : M. Jean Actis. Décision du comité central relative à ‘élaboration d’une conception de politique économique.
1991 Thomas Gsponer prend ses fonctions en qualité de nouveau directeur. Création du « Forum des déchets ». Convention avec le Département de l’économie publique concernant la sensibilisation et l’information des entreprises en matière d’intégration européenne. Concrétisation du projet de « Maison du Valais ».
1990 Réalisation d’une enquête salariale sur mandat de la Commission des finances. Participation à l’élaboration des lignes directrices du gouvernement 1991-1994.
1989 Fondation d’Info-Chambres avec les Chambres de commerce romandes. Participation à une étude de l’Université de Lausanne sur l’importance de l’énergie électrique dans l’économie valaisanne.
1988 Arthur Kahl et Pierre-Alain Burgener deviennent les deux nouveaux secrétaires de la Chambre. Présence collective de l’industrie valaisanne aux foires de Hanovre et à la Swisstech de Bâle. Ouverture d’un service de renseignements sur l’environnement.
1987 Combat contre l’impôt sur l’énergie. Fondation du « Club des exportateurs de l’industrie valaisanne ». Mise sur pied d’un point de contact pour les commandes publiques. Lancement des « Semaines économiques » dans le Haut-Valais.
1986 Thomas Gsponer devient secrétaire. Première organisation du « Marché Franco-Suisse » en Valais. Rencontre avec les Associations valaisannes de Suisse alémanique et de Romandie à Zürich.
1985 Conduite du comité d’initiative pour la souscription du capital-action de « Sodeval SA ». Collaboration dans les commissions : « Création d’une école technique supérieure en Valais » et « Révision de l’ordonnance cantonale sur les soumissions ».
1984 Engagement pour davantage de commandes publiques de la Confédération. Elaboration de propositions au Grand-Conseil concernant la création d’une « Société d’économie mixte pour la promotion des restoroutes valaisans dans la région de Martigny ». Co-fondation de la « Société pour la promotion de l’artisanat dans le Bas-Valais ».
1983 Demande de redimensionnement de la planification de la promotion économique.
1982 Création de la Communauté de travail « Info-Valais ». Création de la Commission de coordination des organisations touristiques (COCOT).
1981 Beat Abgottspon et Jean-Louis Luyet deviennent les deux nouveaux secrétaires de la Chambre.
1980 Introduction des « Semaines économiques » dans le Bas-Valais et début du « Test conjoncturel de l’industrie valaisanne ».
1979 Pierre Dorsaz est nommé secrétaire de l’Association (1970-1980). Soutien de l’élaboration d’une loi cantonale sur la promotion économique.
1978 Décès du directeur Léo Berchtold. Pierre-Noël Julen lui succède.
1977 Appel en faveur de l’introduction d’un impôt sur la valeur ajoutée.
1976 Intervention pour une politique responsable en matière d’aménagement du territoire
1975 Intervention pour une libéralisation de la Lex Furgler. Première parution du Fichier industriel.
1974 Prise de position contre un avant-projet de loi sur le tourisme jugé trop dirigiste.
1973 Fondation de la Chambre valaisanne d’agriculture.
1972 Approbation de l’Accord sur le libre-échange avec la Communauté européenne. Mise en garde contre la surévaluation de l’aide à l’investissement dans les régions de montagnes. Reprise du secrétariat du « Centre valaisan de perfectionnement des cadres.
1971 Défense du droit des cantons de disposer des eaux.
1970 Conduite du secrétariat et rédaction du rapport final (planification financière 1971 à 1974) de la « Commission consultative économique ».
1969 1e parution du bulletin « interentreprises ». Organisation de la participation du Valais comme hôte d’honneur à l’OLMA à St-Gall.
1968 Prise de position contre une politique sociale selon le principe de l’arrosoir.
1967 Publication de deux à trois rapports en lieu et place d’un rapport annuel. Appel en faveur d’une politique libérale de la main-d’œuvre étrangère.
1966 Engagement de Pierre-Noël Julen en qualité de secrétaire.
1965 Constitution de la « Conférence permanente des Chambres de commerce suisses et italiennes des régions frontières ».
1964 Opposition à la perception de péages pour les tunnels alpestres.
1963 Reprise du secrétariat de « l’organisation professionnelle de l’économie viti-vinicole valaisanne (OPEVAL) ». Etude l’idée d’organiser des Jeux Olympiques d’hiver en Valais (1976).
1962 Préparation de la participation valaisanne à l’exposition nationale à Lausanne.
1961 Léo Berchtold prend ses fonctions comme nouveau directeur.
1960 Création de la « Commission permanente de l’agriculture ».
1959 Réorganisation et adoption de nouveaux statuts (Fédération économique du Valais).
1958 Abandon du secrétariat de la Société valaisanne des cafés.
1957 Accueil positif du Traité de Rome.
1956 Examen de la structure organisationnelle de l’agriculture valaisanne.
1955 Engagement en faveur d’une entrée au GATT. Léo Berchtold devient secrétaire de l’Association.
1954 L’OPAV devient indépendant.
1953 Résolution contre l’impôt fédéral direct.
1952 Gestion du secrétariat de l’Office de propagande pour les produits de l’agriculture valaisanne (OPAV).
1951 Prise de position contre la réglementation du marché du travail.
1950 Collaboration active à la création de la « Bourse valaisanne des vins ».
1949 Intervention en faveur de la création d’un entrepôt fédéral à Brigue. Demande de création d’un « Office pour la propagande en faveur des vins du Valais ».
1948 Appel pour un maximum de liberté et un minimum de dirigisme dans la nouvelle loi fédérale sur l’agriculture. Renforcement des activités dans le Haut-Valais grâce à l’engagement d’Alexandre Cachin en qualité de secrétaire.
1947 Gestion du « Vorort de la Conférence économique du tourisme romand ». Cession du secrétariat de l’Association valaisanne des intérêts immobiliers. Augmentation de 25% des cotisations des membres.
1946 Collaboration à l’élaboration de la nouvelle loi fiscale. A la fin de l’année abandon des secrétariats : Union valaisanne du tourisme et Association valaisanne du tourisme pédestre.
1945 Formulation d’un contre-projet à la loi cantonale sur les allocations familiales.
1944 Campagne d’information au sujet des différents nouveaux impôts. Prise en charge du secrétariat de l’Association valaisanne des intérêts immobiliers.
1943 Organisation des « Journées valaisannes » à la Foire d’échantillons et conduite du secrétariat de l’Association valaisanne du tourisme pédestre.
1942 Reprise du secrétariat de la « Caisse d’allocations familiales de l’industrie valaisanne ».
1941 Approbation de l’introduction du Registre professionnel. Première parution du Bulletin d’information de la Chambre.
1940 Prise en charge du secrétariat de la « section valaisanne de l’Association suisse pour la navigation du Rhône au Rhin ».
1939 Adaptation à l’économie de guerre. Suppression du rapport annuel.
1938 Participation à l’élaboration d’une nouvelle loi fiscale. Publication de la brochure « Images valaisannes – Portrait de l’économie ».
1937 Co-fondation de l’Union valaisanne du Tourisme et signature d’une convention concernant la gestion du secrétariat.
1936 Campagne couronnée de succès contre un décret visant l’augmentation des recettes fiscales.
1935 Combat contre l’initiative du Cartel des syndicats chrétiens prévoyants la fixation des salaires minimaux.
1934 Mise en garde réussie contre les suites d’une augmentation d’impôts.
1933 Le Conseil d’Etat assure à la Chambre une subvention de Fr. 15’000.- pour la publicité touristique.
1932 Première rencontre des directeurs des Chambres de commerce cantonales en Valais. Participation au voyage de promotion de l’Office national suisse de tourisme en France, Hollande, Italie, Angleterre et Belgique.
1931 Co-fondation et gestion du secrétariat de « l’Union des expéditeurs de fruits du Valais ».
1930 Publicité active pour les produits de l’agriculture à l’occasion des « Semaines suisses ».
1929 Soutien de la constitution « l’Union valaisanne des sociétés industrielles des Arts et Métiers ». Approbation de la formation d’un fond de propagande en faveur de la vente des fruits et du vin.
1928 Combat pour une réduction des tarifs dans le transport des marchandises.
1927 Organisation d’une « Semaine valaisanne » à Zürich avec 71 exposants. La NZZ rapporte journellement sur cette manifestation. Reprise du secrétariat de l’Association valaisanne des cafetiers.
1926 Réclamation concernant la faible représentation des Valaisans dans les administrations fédérales (poste et chemin de fer).
1925 Constitution de la « Commission ferroviaire cantonale » et gestion de son secrétariat.
1924 Difficultés financières suite à la réduction du subside cantonal de Fr. 10’000.- à Fr. 4’000.-. Présentation des produits valaisans à Genève.
1923 Prise en charge du secrétariat de « l’Association pour le développement et la sauvegarde de l’industrie hôtelière ». Etablissement d’une statistique des étrangers en séjour dans le canton.
1922 Diverses initiatives en faveur du commerce des fruits et des vins. Demande de création d’une commission extra-parlementaire pour l’examen de la nouvelle loi fiscale.
1921 La Chambre de commerce assure le service des renseignements touristiques et hôteliers concernant le Valais et la défense des intérêts du tourisme valaisan. Approbation de l’exportation d’énergie électrique. Organisation des « Journées valaisannes » à Zürich. Elaboration d’une loi sur le commerce.
1920 Doublement du subside cantonal qui passe de Fr. 5’000.- à Fr. 10’000.-. Prise de position contre l’application généralisée des contrats collectifs de travail.
1919 Engagement avec succès pour le maintien du service des douanes du Simplon à Brigue. Campagne en faveur d’une participation valaisanne à la Foire d’échantillons de Bâle.
1918 Affiliation au Vorort. Lancement des « Semaines suisses » (promotion des produits suisses). Formation d’une commission « Economie viticole » (promotion de la production et de la vente)
1917 Fondation à Sion sur l’initiative de la Société des Arts et Métiers de Sion. Combat contre l’étatisme et engagement en faveur d’un bureau de chèques postaux à Sion.