Communiqué de presse

resized_650x365_origimage_485823

L’économie valaisanne approuve la LcAT

La CVCI approuve la Loi cantonale sur l’aménagement du territoire. Elle invite le souverain à voter oui le 21 mai prochain. Il s’agit pour le canton d’appliquer une législation fédérale validée par une votation populaire et déjà en vigueur. Même si la mise en œuvre restera douloureuse, guère mieux ne pouvait être obtenu pour défendre la propriété foncière et limiter les risques d’arbitraire. Les sanctions fédérales en cas de non-conformité cantonale auraient des conséquences encore plus négatives.

Gold

Enquête conjoncturelle 2016 de la CVCI

Sion – Les trois grands sites industriels de Viège, Sierre et Monthey représentent une masse salariale annuelle de 650 millions de francs et génèrent pour 211 millions de chiffres d’affaires chez plus de 1'500 fournisseurs valaisans. C’est le résultat d’un complément d’enquête réalisé par la CVCI dans le cadre de son sondage conjoncturel annuel.

logo_sortie-nucleaire_f_v2

Non à une sortie désorganisée du nucléaire

La sortie du nucléaire est déjà planifiée par la Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral. L’initiative des Verts, superflue et idéologique, nuit à notre sécurité d’approvisionnement sans maîtriser davantage les risques.

RH 2

Initiative sur les multinationales

L’initiative sur les multinationales demande l’introduction de règles en matière de responsabilité, dans les domaines des droits de l’homme et de l’environnement, uniques au monde. Les milieux économiques combattront cette initiative inutile, contre-productive et dangereuse pour la place économique. En cas d’acceptation, le dialogue entre les entreprises et les ONG reculerait, ce qui est regrettable. L’initiative va à l’encontre des évolutions internationales et générera d’importants problèmes juridiques, politiques et économiques.

APVplus NON 350x150

Non à l’initiative AVS+ le 25 septembre

L’augmentation de 10% de toutes les rentes AVS demandée par les syndicats creusera un gouffre dans les finances publiques au lieu de consolider une institution déjà en péril. En arrosant les rentes des plus pauvres comme celles des plus riches, l’initiative n’aide en rien les rentiers modestes ; au contraire, elle pourrait leur faire perdre l’accès aux prestations complémentaires. Face à l’évolution démographique qui fait peser de plus en plus de rentiers sur les épaules de moins en moins d’actifs, il faut réformer l’AVS structurellement, comme le propose le Parlement avec « Prévoyance 2020 » et ne pas faire payer le prix aux actifs et aux entreprises.

Berne

NON à AVS+ et à « Economie verte »

L’initiative «AVSplus: pour une AVS forte» ressort du principe obsolète de l'arrosoir et se trouve en porte-à-faux complet avec la situation financière de l’AVS et la réforme de la prévoyance vieillesse en discussion. Quant à l'initiative "Economie verte" elle fait fi de la réalité et imposera un renchérissement général massif de l'alimentaire, de la mobilité et du logement.