Fiscalité et finances publiques

rhone3

Loi sur le financement de Rhône 3

En demandant à l’Etat de renoncer à cet appel à contribution, nous en appelons à une pesée d’intérêt en faveur du développement industriel et au maintien de places de travail à haute valeur ajoutée dans notre canton.

cybersecu

Attention : Valais/Ingénieurie sociale : Nouvelle méthode d’attaque ciblant les entreprises

Ces dernières semaines, plusieurs cas ont été observés. L’attaque commence par un appel téléphonique émis depuis le numéro 022 5** ** **, lors duquel l’escroc se fait passer pour un employé de la banque de la société. En réalité l'appel provient de l'étranger. Il informe l’entreprise qu’une mise à jour ou une migration de l’e-banking devra être effectuée puis testée. Pour ce faire, l’escroc convient d’un deuxième rendez-vous téléphonique, en général le lendemain.

moneygrab

L’économie dit OUI au décret budgétaire

L’économie valaisanne soutient le décret fiscal du gouvernement attaqué par référendum. La stabilité des conditions cadres l’emporte à ses yeux sur une hausse modeste des impôts. L’économie est prête à faire ce dernier effort, mais ne tolérera aucune hausse subséquente.

DE_AniBanner350x150

Impôt sur les successions NON à une triple imposition

Le nouvel impôt fédéral exigé par la gauche sera nuisible à la classe moyenne, aux PME familiales et aux communes. Attention aux dégâts dans un canton de propriétaires. Emmené par la Chambre valaisanne de commerce et d’industrie, le comité des opposants lance sa campagne cantonale contre une troisième couche de fiscalité.

Business 4

Impôt sur les successions, quel avenir pour les PME ?

PwC et les Chambres commerce et d’industrie suisses ont le plaisir de vous inviter à la conférence sur l’avenir des PME suisses. Conséquences de l'initiative sur l'impôt sur les successions et point de situation au sujet de la réforme III de l'imposition des entreprises (RIE III).

image_texte_TVA_Eco

Taxer l’énergie : une fausse bonne idée

L'initiative part d'une bonne intention, réduire la dépendance de la Suisse aux énergies non renouvelables. Mais la solution apportée fait fausse route. Remplacer la TVA par une nouvelle taxe sur les énergies est un pari plus que risqué et pénalisera les entreprises suisses, les régions périphériques et les bas revenus.