Prises de position

sionairport

Plan Sectoriel Militaire 2017 – Base aérienne de Sion

L’Armée suisse a toujours joué un rôle central dans le développement des infrastructures aéroportuaires valaisannes. Grâce à cette forte implication militaire, de nombreuses activités civiles ont pu s’épanouir. Certaines sont directement liées à l’aéronautique et font partie intégrante du patrimoine valaisan, comme par exemple le sauvetage en montagne. D’autres induisent des effets économiques indirects profitables à tout le tissu économique local, à l’image du centre de formation polymécanique de la base aérienne.

transport (1)

Accords de libre-échange, origine préférentielle

L’importance des accords de libre-échange a augmenté de façon significative ces dernières années. Actuellement, 28 accords de libre échange avec 38 partenaires en dehors de l’Union Européenne (UE) sont en vigueur, et d’autres vont suivre.

moneygrab

L’économie dit OUI au décret budgétaire

L’économie valaisanne soutient le décret fiscal du gouvernement attaqué par référendum. La stabilité des conditions cadres l’emporte à ses yeux sur une hausse modeste des impôts. L’économie est prête à faire ce dernier effort, mais ne tolérera aucune hausse subséquente.

resized_650x365_origimage_485823

Loi cantonale sur l’aménagement

La révision de la LcAT met en œuvre le nouveau droit fédéral dans notre canton. Objectif ambitieux et difficile, tant les résistances valaisannes ont été vives. La lutte contre la thésaurisation du sol et le mitage du territoire mérite d’être gagnée, mais pas à n'importe quel prix.

Copie de Barrage

Stratégie forces hydrauliques

Pour l’économie, l’énergie – et en particulier l’électricité – revêt une importance vitale. Sans elle tout s’arrête. La sécurité d’approvisionnement est une condition cadre fondamentale, aussi bien d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

image_texte_TVA_Eco

Taxer l’énergie : une fausse bonne idée

L'initiative part d'une bonne intention, réduire la dépendance de la Suisse aux énergies non renouvelables. Mais la solution apportée fait fausse route. Remplacer la TVA par une nouvelle taxe sur les énergies est un pari plus que risqué et pénalisera les entreprises suisses, les régions périphériques et les bas revenus.