Communiqué de presse, Territoire et infrastructures

Désastre économique confirmé

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Sion – 8’600 emplois détruits d’ici 2015, 15’000 d’ici 2025. Les résultats de deux études neutres commandées par le seco sont éloquents. Ils confirment les chiffres avancés par les milieux économiques valaisans pendant la campagne. Les effets d’une application stricte de l’initiative sur les résidences secondaires seront gravissimes. Pour les mitiger, la loi d’application devra avoir assez de souplesse pour attirer les investissements nécessaires au redéploiement économique des régions alpines.

Les partisans de l’initiative sur les résidences secondaires avaient douté des chiffres avancés par les milieux économiques valaisans et largement minimisé les risques sur l’emploi. Aujourd’hui, tous les scénarios étudiés par le seco démontrent la destruction gravissime de places de travail dans les régions de montagne. Dans la variante la plus lourde, qui prévoit une interprétation excessivement rigoureuse de l’initiative, jusqu’à 15’000 emplois seront perdus à l’horizon 2025.

Les effets négatifs sur les investissements immobiliers sont très inquiétants pour l’avenir économique des régions alpines. Le recul est estimé à environ 1 milliard de franc. Privées de ces investissements, les régions alpines auront des difficultés encore plus grandes pour changer de modèle économique et se redéployer vers un tourisme d’exploitation.

L’économie valaisanne plaide pour une loi de mise en œuvre souple, qui ne dissuade pas les investisseurs. Il s’agit tout d’abord de respecter la propriété privée, les droits acquis et le bâti existant. Il faut rétablir au plus vite un cadre juridique sûr et prévisible. Enfin si les partisans de l’initiative veulent tenir leurs promesses de campagne et travailler au réchauffement des lits, il faut une définition de la résidence secondaire qui encourage partout où cela est possible une exploitation commerciale ou hôtelière durable.