Information économique

Indicateur économique, Avril 2018

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Le marché du travail valaisan

Situation sur le marché du travail valaisan

  • En janvier 2018, après correction des variations saisonnières, le taux de chômage atteignait 3.2% en Valais, soir un niveau nettement plus bas qu’au premier trimestre 2017, mais légèrement plus élevé qu’en moyenne nationale (CH : 3.0%).
  • Au début de l’année, 8’160 personnes étaient enregistrées au chômage. Elles étaient 300 de plus qu’au mois de décembre 2017. Après correction saisonnière, cette hausse serait équivalente à une progression de 17 personnes.
  • Le chômage saisonnier toucher particulièrement le secteur secondaire. Entre le premier et le troisième trimestre, le nombre de chômeurs inscrits s’est réduit de 3’000 à 969 personnes, surtout dans la construction.
  • Le nombre d’actifs valaisans a presque rejoint la barre des 136’000 équivalents plein temps, et progresse ainsi de 0.5% par rapport à l’année précédente. En décembre 2017, 370 postes ouverts étaient annoncés, ce qui représente une hausse de 10% annuelle. En janvier, on dénombrait 12’000 demandeurs d’emplois inscrits.Nombre de chômeurs par secteur

Perspectives

  • BAK Economics s’attend à une croissance du PIB valaisan et par conséquent une détente sur le marché du travail.
  • Mesuré en équivalents plein temps, l’emploi devrait progresser de 1.0% en 2018. Cette tendance devrait persister en 2019. BAK Economics anticipe une hausse de 1.1% dans les années à venir.
  • Les perspectives 2018 apparaissent meilleures pour les services que pour le secteur manufacturier.
  • On ressent un changement de tendance dans les secteurs manufacturiers. Il devrait se traduire en progression des effectifs à partir de 2019.
  • Les principales impulsions positives envers le marché du travail proviendront de la branche des services aux entreprises et du secteur public.Taux de chômage 2017 désaisonnalisé