Information économique

La conjoncture valaisanne en avril 2011

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Demande mondiale faible, conjoncture valaisanne ralentie

A un début d’année dynamique (janvier : +3.2% ; février : +2.6%) succède un ralentissement marqué de la conjoncture valaisanne. En mars, la croissance ralentissait déjà à +1.0%. En avril, elle s’essouffle un peu plus pour tomber à +0.7%, selon l’indicateur économique BCVS. La demande étrangère faible conjuguée à la force du franc explique cette évolution.

Repli des exportations valaisannes

Les exportations de biens manufacturés en Valais perdent 2.8% en terme nominaux par rapport au même mois de l’année précédente. La chimie pharmaceutique, branche exportatrice dominante, donne le ton avec un recul de 14%. La situation est pourtant bien différente pour la métallurgie (+19.2%) et les machines (+37%) qui réalisent des performances remarquables.

La construction sur son cap

La construction valaisanne maintient sa bonne santé. Selon les données de la Société Suisse des Entrepreneurs, le secteur croit de 9.4% au premier trimestre 2011 en comparaison annuelle. Les indicateurs du deuxième trimestre demeurent positifs. Les réserves de travail (+7.4%) et les projets de construction (+31.9%) s’inscrivent à la hausse, aussi bien dans le bâtiment que dans le génie civil.

Demande touristique stable en avril

Après un affaissement marqué de la demande pendant les trois premiers mois de l’année, l’hôtellerie valaisanne profite d’un léger mieux au mois d’avril. Le nombre des nuitées hôtelières progresse de 0.3% en comparaison annuelle. Il bénéficie d’un regain d’activité sur les marchés domestiques et lointains (Asie et Amérique du Nord). En revanche, la situation sur les marchés d’Europe de l’Ouest continue à se dégrader.

Sur l’ensemble de la saison d’hiver (de novembre 2010 à avril 2011), les nuitées hôtelières ont reculé de 4.5% en Valais. La timide croissance de la demande domestique (+1.4%) a été plus que compensée par la baisse de la demande étrangère (-9.5%).

Le chômage poursuit sa baisse

Après correction des variations saisonnières, le taux de chômage valaisan baisse de 3 dixièmes de points par rapport au premier trimestre pour s’établir à 3.6%. En comparaison annuelle, le recul de 21% du nombre de chômeurs témoigne d’une réelle détente sur le marché du travail.