Information économique

La conjoncture valaisanne en juillet 2011

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Croissance modérée

Après un excellent début d’année, 2011 montre des premiers signes d’essoufflement. Entre le premier et le deuxième trimestre, la croissance économique a ralentit passant de 1.9% à 0.7%. Pour le mois de juillet, l’indicateur économique BCVS conclut à une progression modérée du PIB de 0.8%.

Pic momentané des exportations

Les impulsions positives de croissance sont principalement venues du côté des exportations de biens manufacturés. Malgré un recul important pendant le deuxième trimestre dû au franc fort, les ventes à l’étranger ont retrouvé des couleurs avec une progression de 12.8%. La chimie a imprimé un mouvement haussier significatif (+19.7%) en se rendant responsable de 60% des volumes exportés par l’économie valaisanne. Les autres branches exportatrices ont connu des perspectives plus modérées. Les machines, outils et électronique progressent de 2.2%, la métallurgie de 0.5%.

La construction comme une horloge

La construction valaisanne maintient fermement son cap. Les perspectives s’annoncent bonnes à l’orée du troisième trimestre, après un excellent début d’année (Q1 : +19% ; Q2 :+8.2%). Selon les données de la Société Suisse des Entrepreneurs, les réserves de travail (+2.5%) et les projets de construction (+5.8%) s’inscrivent à des niveaux supérieurs à ceux de l’année précédente. Les indicateurs avancés démontrent une activité dynamique dans le secteur du bâtiment, contrairement au génie civil qui accuse une baisse.

Eté maussade

En juillet 2011, le nombre des nuitées hôtelières enregistre un recul important (-8.0%). Pour la première fois de l’année, la clientèle suisse est aussi touchée (-8.3%). Les mauvaises conditions météorologiques expliquent l’affaissement du marché domestique en dissuadant les séjours réservés à court terme. La demande étrangère a été minée (-7.7%) par la conjoncture ouest européenne. Sur ce segment, les nuitées hôtelières ont fondu de 11.0%.

Stabilité préservée du marché du travail

Après correction des variations saisonnières, le taux de chômage valaisan reste à 3.6%, soit trois dixièmes de points de moins que la moyenne du premier trimestre. Le ralentissement conjoncturel n’a pas encore déployé ses effets sur le marché du travail.