Information économique

La conjoncture valaisanne en juin 2011

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Ralentissement marqué au deuxième trimestre

Après un début d’année prometteur, la conjoncture marque nettement le pas. Les taux de croissance à 3% des mois de janvier et février se sont vus ramenés à 1% au mois de mars. Sur l’ensemble du deuxième trimestre, le rythme d’expansion de l’économie valaisanne ralentit à 0.7%. Pour le mois de juin, il tombe à 0.1% par rapport au même mois de l’année précédente.

Léger recul des exportations

La faiblesse de la demande étrangère, conséquence de la force du franc, explique largement le refroidissement conjoncturel. Au deuxième trimestre, les exportations nominales de biens manufacturés en Valais a reculé de 1.5%. Parmi les principales branches exportatrices, la métallurgie et les machines sont parvenues à tirer leur épingle du jeu. Le groupe de produits machines, outils et électronique a vu ses affaires progresser de 17.6%, et la métallurgie de 18%. La chimie et la pharma, secteurs prédominants de l’industrie valaisanne, ont en revanche enregistré une chute de 10.5% de leurs exportations.

La construction en pilier conjoncturel

En regard des difficultés de l’industrie et du tourisme, la construction valaisanne est devenue un pilier important de la conjoncture. Le deuxième trimestre reste sur les bonnes tendances constatées dès les premiers mois de l’année. Selon les données de la Société Suisse des Entrepreneurs, les réserves de travail (+7.4%) et les projets de construction (+31.9%) atteignent des niveaux bien supérieurs à ceux de l’année précédente, aussi bien pour le bâtiment que pour le génie civil.

Demande étrangère en berne dans le tourisme

Le nombre des nuitées hôtelières baisse de 1.1% au deuxième trimestre 2011, avec des différences marquées entre les marchés. Suissesses et Suisses sont restés fidèles aux destinations valaisannes. Le nombre de leurs nuitées a progressé de 3.1% sur la période allant d’avril à juin. Aussi, les hôtes originaires des marchés lointains se sont montrés plus nombreux (Asie : +2.2% ; Amérique du Nord : +7.0% ; Europe de l’Est : +15.5%). La situation est bien différente en regard de l’Europe occidentale, dont les ressortissants forment 40% de la demande. Le nombre de nuitées perd 7.7% sur ce segment. Dans l’ensemble, la demande étrangère pour le tourisme valaisan chute de 4.7%.

Marché du travail encore stable

Après correction des variations saisonnières, le taux de chômage valaisan reste stable en juin à 3.6%, soit trois dixièmes de points plus bas que la moyenne nationale. Le refroidissement conjoncturel n’a pas encore déployé ses effets sur le marché du travail.