Information économique

La conjoncture valaisanne en mars 2011

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Ralentissement de la croissance

Le climat s’est soudain refroidi pour l’économie valaisanne en mars 2011. Selon l’indicateur économique BCVS, la croissance cantonale s’est établie à 1.0% en comparaison mensuelle. La performance des mois précédents atteignait encore 2.5%. En rythme trimestriel, le taux de croissance s’inscrit à 1.9%.

Bon trimestre pour les exportations, malgré mars

Sur l’ensemble du premier trimestre 2011, les exportations valaisannes ont gagné 9.9% en valeur. Toutes les principales branches exportatrices ont bénéficié de la conjoncture. La chimie progresse de 12.1%, les machines de 8.0% et la métallurgie de 6.6%. Le mois de mars a en revanche été témoin d’une baisse significative des volumes de 3.1% en termes nominaux. La chimie tire la moyenne vers le bas avec un recul de 5.2%.

Début d’année réussi pour la construction

Les indicateurs disponibles témoignent d’un bon premier trimestre pour la construction valaisanne. Selon les données de la Société Suisse des Entrepreneurs, les réserves de travail du bâtiment (+5.5%) et du génie civil (+8.3%) dépassent les niveaux enregistrés à la même période de l’année précédente. Les projets de construction croissent à un rythme encore plus rapide, avec une progression annuelle de 30% dans tous les domaines.

La demande touristique étrangère s’effondre

En comparaison trimestrielle annuelle, le nombre des nuitées hôtelières imputées à des hôtes étrangers a chuté de 9.3%. Le marché ouest européen a particulièrement souffert avec un recul de 10.4%. Le marché domestique a joué un rôle stabilisateur en progressant de 1.5%. Dans l’ensemble, le monde hôtelier valaisan accuse une perte de 4.5% de nuitées au premier trimestre 2011. Même si la tendance s’est estompée au mois de mars, le résultat mensuel reste négatif (-1.3%).

Nouveau recul du chômage

Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières recule à nouveau au premier trimestre 2011 pour s’établir à 3.4%, soit 2 dixièmes de point plus bas que son niveau au trimestre précédent. La détente sur le marché du travail est encore plus marquante si l’on dresse une comparaison avec la même période de l’année précédente. En comparaison trimestrielle annuelle, le nombre des chômeurs inscrits a baissé de 17.1%.