Politique et société

L’après 9 février préoccupe les écoles privées

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

La mise en oeuvre de l’initiative sur l’immigration de masse préoccupe les écoles internationales.

L’union valaisanne des écoles privées (UVEP) s’est réunie en assemblée générale, ce lundi 25 janvier 2016, à Sion. Le Valais compte de prestigieuses écoles privées avec de nombreux étudiants étrangers qui suivent une formation en Valais. Ces derniers seront sanctionnés par l’application de l’initiative du 9 février 2014.

Les écoles membres de l’UVEP se disent préoccupées quant à la mise en application de la votation du 9 février (initiative contre l’immigration de masse). En effet, les écoles ayant des étudiants étrangers (principalement les écoles hôtelières) se verront refuser des étudiants en raison des restrictions de quotas pour les demandes de visa d’étudiant (= visa D), délivrées par les représentations suisses à l’étranger (environ moins 10’000 autorisations/an).

Ces écoles sont connues et reconnues mondialement. Une application stricte de la loi pour ces écoles, implique non seulement un manque à gagner financier important, mettant en danger leur pérennité et l’économie régionale qui profite de l’implantation des écoles, mais surtout un tort pour l’image de la Suisse et plus particulièrement de son excellence en matière d’éducation.

Nous rappelons que ces étudiants sont des ambassadeurs de la Suisse et du Valais, sur les 5 continents.

La réputation des écoles, gagnée après des décennies d’un travail sérieux et fidèle, pourrait rapidement être dégradée au profit de nouveau marché.