Communiqué de presse, Politique et société, Territoire et infrastructures

Terrorisme institutionnel inacceptable

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Oppositions systématiques d’Helvetia Nostra

Depuis le 11 mars, Helvetia Nostra fait opposition tous azimuts contre des projets de construction en Valais. Son but est de faire pression sur les décideurs cantonaux. Des résidences principales pour les habitants et des projets de lits chauds sont bloqués. Cette prise d’otage détourne à des fins politiques le droit de recours des associations écologiques. Elle constitue un acte de terrorisme institutionnel inacceptable.

Selon l’édition du 18 avril 2012 du Nouvelliste, Helvetia Nostra par son président Franz Weber fait opposition à une multitude de projets immobiliers partout en Valais. Ces procédures déclenchées par lettre type au dernier jour du délai touchent les villages qui abritent la population locale et bloquent la construction de résidences principales pour les indigènes. En outre, la fondation encourage la délation en incitant des particuliers à faire recours contre tout projet suspecté d’être une résidence secondaire.

La Chambre valaisanne de commerce et d’industrie s’associe à la Chambre immobilière du Valais pour condamner fermement ces pratiques déloyales et nauséabondes. L’opposition systématique et non discriminatoire à tout projet de construction prend en otage des gens honnêtes légitimés à accéder à la propriété. Elle leur impose des retards et des surcoûts injustifiés. Elle constitue un détournement abusif du droit de recours élargi dont jouissent les associations écologiques.

La CVCI et la CIV appellent les partisans de l’initiative sur les résidences secondaires à la raison. Leurs promesses et engagements de campagne ont contribué à convaincre une majorité du peuple suisse. Ils doivent être tenus pour se conformer à la volonté du souverain. En particulier, nous rappelons que l’article constitutionnel accepté par le peuple fixe l’entrée en vigueur des interdictions de construire au 1er janvier 2013, et non au 12 mars 2012. Ce délai transitoire est essentiel pour garantir un minimum de sécurité juridique à tous les administrés.

Appel à témoin

Les exactions économiques perpétrées contre la population valaisanne doivent éclater au grand jour. La CVCI et la CIV invitent les particuliers, les collaborateurs, les entreprises et les communes qui subissent les conséquences négatives de l’initiative à nous écrire pour partager leurs témoignages. L’anonymat des témoins sera garanti afin de les préserver de toutes représailles potentielles.