Communiqué de presse, Prises de position, Territoire et infrastructures

Votations fédérales du 11 mars 2012

Prochaines Manifestations

Vignette 1

devenir membre

Vignette 2

starkvernetzt_300x250_FR

Prise de position

prise-de-position

communique-de-presse

Prise de position de l’économie

La CVCI s’engage pour une économie compétitive et un cadre politique libéral. Elle dit NON aux initiatives sur les résidences secondaires, aux 6 semaines de vacances et au prix unique du livre. Elle accepte l’arrêté fédéral concernant les jeux d’argent au service de l’utilité publique.

NON à l’initiative sur les résidences secondaires

Cette initiative centralisatrice présente un danger économique aigu pour le Valais. Elle signifie un arrêt brutal des constructions, et fragilise toute la chaîne de valeur dans l’économie touristique. En imposant une solution unique qui ne prend pas en comptes les spécificités locales, elle empêche des réponses régionales adaptées. Cantons et communes doivent préserver leurs compétences en matière d’aménagement du territoire.

NON à l’initiative sur les vacances

Deux semaines de vacances supplémentaires, c’est 6 milliards de francs par an à la charge des entreprises. Les petites entreprises ne peuvent ni financer ces coûts, ni s’organiser efficacement si les vacances augmentent de moitié. Le franc fort et la dégradation de la conjoncture interdisent d’alourdir davantage le coût du travail en Suisse.

Si le coût de la main-d’œuvre continue de s’alourdir en Suisse, la compétitivité des PME s’en ressentira fortement. Cela se traduira par le transfert d’emplois vers des pays plus avantageux et affaiblira l’attrait de la Suisse en tant que site d’implantation pour des entreprises internationales. L’initiative se transformerait ainsi en boomerang pour les travailleurs.

NON au prix unique du livre

Le projet manque sa cible – la promotion du bien culturel qu’est le livre – et comporte des inconvénients de taille pour les lecteurs. L’instauration d’un nouveau cartel sur le prix du livre constituerait une erreur au regard des principes économiques et créerait un dangereux précédent.

Les principaux bénéficiaires d’un cartel seraient au final toujours les grands acteurs de ce marché – dans le cas des livres, les grandes maisons d’édition et les diffuseurs, souvent étrangers. Des prix cartellaires induisent non seulement des distorsions de concurrence, ils accroissent aussi la bureaucratie.

OUI aux jeux d’argent au service de l’utilité publique

L’arrêté fédéral soumis au peuple respecte le fédéralisme en délimitant clairement les compétences de la Confédération et des cantons. Il introduit la garantie que les bénéfices des jeux d’argent seront versés aux cantons à des fins d’utilité publique. Enfin, il contraint les cantons à collaborer avec la Confédération pour lutter activement contre les dangers de ce type d’activité, que sont le blanchiment d’argent, l’escroquerie et la dépendance.

En ce qui concerne le dernier objet soumis au vote, l’épargne logement, la CVCI ne prend pas position.